L’Enseignement privé en France

Quelle est la place de l’enseignement privé en France ?

L’Enseignement privé compte approximativement 12 500 établissements qui reçoivent environ 2 200 000 élèves, soit 17% de la totalité des effectifs scolarisés en France. Par niveau scolaire, la répartition s’établit comme suit. L’enseignement primaire privé scolarise 900 000 enfants (320 000 en écoles maternelles privées, 580 000 en écoles privées élémentaires). Dans l’enseignement secondaire, nous comptons 670 000 élèves scolarisés dans un collège privé et 320 000 dans un lycée privé d’enseignement général et technologique. Le solde des effectifs, soit 250 000 élèves, est intégré dans les lycées privés professionnels et agricoles.

L’enseignement supérieur privé est en proportion beaucoup moins important puisqu’il ne propose une formation qu’à 3% des effectifs totaux de l’enseignement supérieur, soit 85 000 étudiants. Les établissements privés d’enseignement supérieur sont principalement des lycées préparant à l’obtention du Brevet de Technicien Supérieur (BTS), des classes préparatoires aux concours d’entrée des Grandes écoles de commerce et de management, ou des écoles d’ingénieurs et enfin des Universités catholiques qui sont au nombre de 5 en France.

Concernant les internats pour accueillir sur place au sein des établissements, les élèves pendant leur scolarité, l’enseignement privé propose une offre consistante et diversifiée. En effet, l’enseignement privé représente le tiers de la globalité des places offertes en internat sur le territoire national. Près de 600 établissements d’enseignement privé disposent d’un internat, pouvant recevoir au total plus de 63 000 élèves. Ils existent pour tous les niveaux, écoles, collèges, lycées, supérieur et proposent des formules à la semaine ou en internat permanent.

Comment est organisé l’Enseignement privé ?

L’enseignement privé est principalement géré par l’enseignement catholique qui représente 85% des établissements privés des niveaux primaires et secondaires. Le Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique gère indirectement via les Directions Diocésaines de l’Enseignement Catholique (une par évêché) et sous l’autorité de la Conférence des évêques de France, représentée par le Comité National de l’Enseignement Catholique, les 7 500 établissements privés catholiques.< /p>

Le solde des établissements privés est donc en majorité laïc, bien que l’on compte également environ 300 établissements privés de confession juive et une trentaine d’établissements privés musulmans.

Comment est régi et contrôlé l’enseignement privé par le Ministère de l’Education Nationale ?

La création d’un établissement privé d’enseignement est libre, et ceci est garanti par la Constitution Française. Cependant toute ouverture d’un nouvel établissement d’enseignement privé est soumise à une déclaration, mais qui ne constitue pas une autorisation préalable. Un contrôle est exercé à postériori par les autorités officielles pour veiller aux respects au sein de l’établissement des lois de la République et pour prévenir toute activité sectaire ou d’endoctrinement.

Un établissement d’enseignement privé peut demander au bout de 5 ans d’exercice de son activité, a bénéficié d’un contrat d’association avec l’Etat. Celui-ci consiste à un engagement pour l’établissement d’enseignement privé de suivre les programmes scolaires de l’Education Nationale et pour l’Etat de financer les salaires des personnels enseignant. Ce régime de contrat d’association a été mis en œuvre en 1959 par la loi DEBRE. Les établissements d’enseignement privé peuvent conserver leur caractère propre, en particulier la liberté de conscience, mais ils ne doivent faire preuve d’aucune discrimination dans l’admission des élèves pour leur origine, leurs opinions ou leur croyance.

La quasi-totalité des établissements privés catholiques sont sous contrat d’association avec l’Etat

Les établissements hors contrat d’association, ne représentant que 15% des établissements privés, se trouvent principalement dans l’enseignement primaire ou bien dans l’enseignement supérieur. Ils sont soumis également à inspection pour contrôler les titres des directeurs et professeurs, les respects de l’obligation scolaire et des bonnes mœurs, de l’ordre public et de la prévention sanitaire et sociale.

Le Financement de l’enseignement privé

Pour les établissements d’enseignement privé sous contrat, comme nous l’avons vu, les professeurs sont directement payés par le Ministère de l’Education Nationale. Pour les personnels pédagogiques et d’encadrement, les établissements d’enseignement privé bénéficient également d’une prise en charge à 100% sous forme d’un « forfait d’externat » dont le montant a été fixé par un arrêté du 15 octobre 2009. La gestion de ce forfait a été déléguée par l’Etat aux collectivités locales, respectivement les Communes pour les écoles primaires privées, les Départements pour les collèges privés et les Régions pour les lycées privés.

Le seul reste à charge pour les établissements privés d’enseignement demeure l’investissement immobilier et l’entretien des locaux qui représentent des frais de scolarité dans l’enseignement privé compris entre 300 et 1000 euros par an.

Comment Trouver un établissement d’enseignement privé en France ?

Avec l’Annuaire Officiel de l’Enseignement Privé et son site WEB www.enseignement-prive.info vous disposez d’outils d’information fiables, exhaustifs et complets dans la description des établissements.

Ils vous proposent la liste exhaustive et très régulièrement mise à jour des 12 500 établissements d’enseignement privé, pour tous les niveaux scolaires, qu’ils soient laïques ou catholiques, sous ou hors contrat d’association, proposant un internat ou non. Toutes ces caractéristiques sont des critères de sélection et de choix des établissements d’enseignement privé lors de vos recherches.

A partir de listes réponses d’établissements répartis par région, département ou par ville, selon vos critères géographiques vous pourrez consulter des fiches d’information comportant, outre les coordonnées, les adresses mail et liens vers les sites WEB des établissements, un descriptif complet des conditions d’accueil, des langues enseignées, des différentes classes spécifiques (bi-langues, européennes, CLIS, ULIS,…), des diplômes préparés, des spécificités pédagogiques ou des activités de découverte et sportives.

Ces informations sont mises à jour en permanence par des spécialistes des établissements d’enseignement privé, sur le terrain et auprès des chefs d’établissement eux-mêmes ou de leurs équipes. Missions pour lesquelles, ils ont toutes les habilitations nécessaires. Les informations sont ensuite traitées par des équipes techniques et éditoriales qui en assurent la fiabilité, l’exactitude et la qualité de consultation.

Pour un choix éclairé du prochain établissement d’enseignement privé de vos enfants, vous pouvez utiliser l’Annuaire National Officiel de l’Enseignement Privé en toute confiance.